Association d'Adultes et de Parents d' Enfants Dys

                     
Accueil

Qui sommes-nous ?


Conférences, Ateliers, Réunions, Permanences


Dys et troubles associés


Des droits à l’école

PAP, PPS
Aménagements examens


Le dossier MDPH
 

Les prises en charge
 

Aider nos enfants
 

Des outils
 

Ressources et Loisirs
 

Adultes : emploi
 

Accompagnement
 

Nous contacter
 

Adhérer
 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elève, il comprend mal et il fait répéter, il est maladroit, ne sait pas faire ses lacets, rate les buts au foot, retient mal ses leçons. Il travaille mais ses notes sont mauvaises, il est lent et fatigué, il se sent nul, perd ses affaires, ne sait pas ce qu’il doit faire, il rêve…. Pourtant il est curieux et intelligent !
Ses professeurs se plaignent :

Il rencontre des difficultés à l'écrit dans toutes les matières, problèmes de lecture et d'orthographe, manque d’attention, sa concentration est fluctuante, il se repère mal dans le temps et l'espace. Il a une mémorisation faible, il est fatigué, lent, rêveur ou agité. Il se décourage.
 

S’il était DYS ???

Il ne faut pas confondre difficultés d’apprentissage et Troubles DYS !

« Dys c’est quoi ? »
diaporama

Une capsule réalisée par le CHU Sainte Justine de Montréal à consulter !
https://www.chusj.org/fr/soins-services/T/Troubles-de-l-apprentissage/Videos/Explications-animees

Les troubles des apprentissages : ( selon l’INSERM)
Les troubles de la lecture (acquisition du langage écrit) : on parle de dyslexie
Les troubles du développement moteur et de l’écriture : on parle de dyspraxie
Les troubles des activités numériques : on parle de dyscalculie.
Les troubles du langage oral : on parle de dysphasie.
Les troubles de l’attention : on parle de TDA/H

Il en résulte des difficultés pour apprendre à lire, à écrire, à orthographier, à s’exprimer, à coordonner ses gestes, à se concentrer, à s’organiser, à mémoriser, à réaliser plusieurs tâches simultanées.
Ainsi que des difficultés d’orientation dans le temps, l’espace, de logique de raisonnement pour faire un devoir, des troubles non verbaux et des difficultés relationnelles et parfois sociales.

Les Troubles Spécifiques des Apprentissages sont les symptômes générés par des troubles cognitifs spécifiques.
Ce sont des troubles structurels, chez un enfant d’intelligence normale, scolarisé régulièrement, dont les difficultés ne peuvent être attribuées à un déficit sensoriel, psychologique ou psychoaffectif, à une lésion cérébrale, à une carence environnementale familiale ou scolaire.




Reconnu en tant que handicap
Le DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) classe ces troubles dans les Troubles neurodéveloppementaux , sans déficit intellectuel.
Considérés comme un handicap pour les apprentissages et la vie professionnelle, ils durent toute l’existence pour ce qui est des activités qui dépendent des compétences affectées.
Ils durent toute la vie, mais on apprend à compenser !

Un film sur Youtube réalisé en partenariat Groupama/Aapedys35  : https://www.youtube.com/channel/UCgS-DHAuZgEDJHGuCD_wj5g


Pour Michel Habib, neurologue Résodys Marseille, il existe 3 profils de troubles spécifiques des apprentissages :
Le syndrome phonologique 
Le syndrome visuo-attentionnel 
Le syndrome dyspraxique 
Dans près de 40 % des cas, un enfant concerné par les troubles DYS présente plusieurs types de troubles des apprentissages.
Le professeur Michel Habib neurologue au CHU de Marseille présente les bases neurologiques de l’apprentissage et de ses troubles spécifiques dans « La  constellation des Dys »



DYSLEXIES / DYSORTHOGRAPHIE


C’est quoi ?
C’est un trouble persistant de l’acquisition du langage écrit caractérisé par de grandes difficultés dans l’acquisition et dans l’automatisation des mécanismes nécessaires à la maîtrise de l’écrit (lecture, écriture, orthographe, dysorthographie). Les troubles apparaissent dès l’entrée dans l’apprentissage.
Lire c’est décoder, repérer la phrase et l’explorer au niveau de la syntaxe, de la sémantique pour la traiter et donner du sens.

Huit opérations cognitives sont nécessaires pour lire :
Repérer le support et le type d’écrit, explorer des écrits porteurs de sens, identifier des formes graphiques, reconnaitre des mots globalement, interroger le contenu d’un texte, anticiper des éléments syntaxiques ou sémantiques, organiser logiquement les éléments identifiées et reconstruire le texte, mémoriser l’ensemble des informations sémantiques.

Définition selon le professeur Jean Emile Gombert ( centre de psychologie cognition Rennes) :
« Difficulté durable d’apprentissage du langage écrit et d’acquisition de son automatisme, chez des enfants intelligents, normalement scolarisés, indemnes de troubles sensoriels et de troubles psychologiques primaires.
Ni les parents, ni les enseignants, ni les enfants ne sont responsables de ce trouble spécifique d’apprentissage mais ils ne doivent plus l’ignorer.
La dyslexie touche 8 à 10 % d’écoliers appartenant à tous les niveaux sociaux. Une dyslexie sur 3 est précédée d’un retard de langage oral. »
Elle peut être phonologique, lexicale ou mixte le plus souvent.

Des conséquences
Des erreurs phonémiques : noutarde pour moutarde
Erreurs de lexicalisation : aviron pour avion
Erreurs morphologiques : danseur pour danser
Erreur de sémantique : vélo pour bicyclette
Des difficultés avec les mots irréguliers : fam pour femme
Lecture lente et syllabée, pas de lexique orthographique
Difficultés d’orientation et de stratégie du regard
Il entend de manière hachée et segmente le flux verbal
Difficultés à épeler, à visualiser un mot
Erreurs de lecture et de compréhension du sens
Difficulté pour automatiser les règles d’orthographe et de grammaire

Une vidéo canadienne à écouter sur les dyslexies : https://www.chusj.org/fr/soins-services/T/Troubles-de-l-apprentissage/Videos/Explications-animees


Infos le site « dys sur dys à la maison » portail pour les parents et leurs enfants dyslexiques



A consulter : le site du Réseau Normandys : www.reseau-normandys.org/troubles-et-pathologies/troubles-neuro-developpementaux/troubles-du-langage-ecrit-dyslexie-dysorthographie,2196,2430.html?


DYSPRAXIES

C’est quoi ?
C’est un déficit dans l’acquisition et l’exécution des coordinations motrices : malhbilité gestuelle fine, impossibilité d’automatiser les gestes, lenteur dans les tâches motrices. Ces troubles interférents dans la vie quotidienne comme dans les activités d’apprentissage.
Constructive, idéatoire, visuospatiale…il existe plusieurs formes de dyspraxie.

Définition ( INSERM)
Les enfants dyspraxiques ont des difficultés à planifier, à programmer et coordonner des gestes complexes. Ils ne peuvent pas automatiser un certain nombre de gestes volontaires, notamment l’écriture (ce qui entraîne une dysgraphie). Ces enfants contrôlent laborieusement le dessin de chaque lettre, ce qui absorbe une grande partie de leur attention et les empêche de prêter attention aux autres aspects (orthographe, sens des mots...). La prévalence de la dyspraxie est évaluée à environ 5 à 7 % des enfants de 5 à 11 ans.
La dyspraxie est souvent associée à des anomalies de la perception visuo-spatiale et à des troubles d’organisation du regard qui perturbent l’appréhension de l’environnement par l’enfant.

Des conséquences
Etre dyspraxique c’est comme :
Écouter quelqu’un avec un casque sur les oreilles
Faire du sport en pleine tempête
Faire ses lacets avec des gants de boxe
Trouver une salle qui change constamment de place
Oublier une chorégraphie au fur et à mesure où on l’apprend
Lire une carte floue
Des difficultés :
A percevoir les quantités numériques
A se repérer en bus ou dans les rues
A écrire sur les lignes dans toute la page…

Souvent associée la dysgraphie est un trouble persistant du geste graphique et du dessin des lettres, des tracés et des schémas.
On distingue trois formes de troubles dysgraphiques : liés à l’organisation motrice, ou à de l’organisation de l’espace, en lien avec l’expression graphique ( dyslexie dysorthographie).


A regarder le diaporama du Docteur Alain Pouhet, médecin de rééducation fonctionnelle sur «  les dyspraxies de l’enfant »
https://www.youtube.com/watch?v=3MhB2ckb6n4


DYSPHASIE

C’est quoi ?
Un retard de parole qui persiste malgré une véritable envie de communiquer. L’impossibilité de faire des phrases structurées et une difficulté de compréhension de la chaîne parlée.

Définition
C’est un trouble structurel, primaire et durable de l'apprentissage et du développement du langage oral. Il se caractérise par les problèmes dans l’expression orale, la formulation, le vocabulaire et la syntaxe.
Trois formes :
dyspraxie réceptive : difficulté de compréhension du langage, d’accès au sens, pas de césure dans la chaîne parlée
dyspraxie expressive : trouble important de l’élocution et de la syntaxe, langage non informatif et réduit, élocution peu compréhensible
dysphasie mixe : les deux versants réceptif et expressif sont déficitaires.

Des conséquences
Expression plutôt à l’infinitif sans utilisation des pronoms
Vocabulaire pauvre et souvent inadapté
Discrimination phonologique laborieuse
Repérage temporel incertain
Utilisation des nombres complexe
Des difficultés :
A communiquer,
A exprimer sa pensée
A construire son raisonnement du fait du manque du mot

40% des enfants ayant un retard de langage persistant à 3 ans développent un trouble dyslexique à l’entrée dans la lecture.

DYSCALCULIE
 



C’est quoi ?
C’est une difficulté dans le traitement des nombres : représentation des grandes quantités, reconnaissance et discrimination précise des petites quantités
Le jeune enfant acquiert l’intuition de la quantité sans avoir recours au comptage, apprend à dénombrer : il fait appel à la coordination, la correspondance terme à terme et la cardinalisation. Il utilise ses fonctions visuo-spatiales, le langage, sa mémoire, la logique.

Définition
Trouble spécifique des compétences numériques et des compétences arithmétiques, significatif, durable, du traitement du nombre, en dehors d'une cause sensorielle ou psychiatrique en amont, chez un enfant intelligent.
Ce trouble de l’acquisition des compétences numériques et des habiletés arithmétiques altère la compréhension de ce qui a trait aux nombres, aux calculs mentaux, à la résolution de problèmes et en général à la résolution logique des problèmes.
C’est une difficulté de raisonnement logique générale qui peut être la conséquence d’n trouble du langage ou souvent trouvée chez les personnes dyspraxiques à cause de leurs difficultés spatiales ou chez des personnes porteurs de trouble attentionnel.

Des conséquences
Dénombrement souvent erroné
Gestion du temps, des plannings difficile
Mémorisation laborieuse des numéros de téléphones, formules mathématiques, des tables de multiplications et additions
Difficultés :
en calcul mental
en sciences
en grammaire
en gestion financière, bancaire
pour peser, mesurer, évaluer

Une vidéo canadienne du CHU Saint Justine à Montréal : https://www.youtube.com/watch?v=f9zmCvZpBBI


TROUBLE DEFICITAIRE DE L’ATTENTION AVEC OU SANS HYPER ACTIVITE (TDA/H)

C’est quoi ?
Un déficit des habiletés cognitives indispensables pour réaliser un objectif avec un processus contrôlé et s’adapter à de nouvelles situations ( flexibilité mentale)

Définition
C’est un syndrome composite assemblant des troubles déficitaire de l’attention, hyperactivité, impulsivité motrice. L’inattention « anormale pour l’âge » est mise en première ligne, avant l’hyperactivité motrice elle-même.
Le syndrome est reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé sous l’appellation Troubles Hyperkinétiques. Ces troubles peuvent constituer des traits de caractères habituels ou des signes réactionnels à un contexte particulier.
C’est uniquement lorsque ces symptômes deviennent un handicap pour l’enfant (scolaire, social, vie quotidienne) et provoquent une souffrance durable qu’il pourra s’agir de TDA/H et qu’une prise en charge pourra être envisagée.

Conséquences
Pertes de ses objets
Oublis de rendez-vous
Comportements parfois agressifs générateurs de troubles relationnels
Intolérance à la frustration
Hyper réactivité aux évènements
Anxiété, faible estime de soi
Difficultés
dans les relations personnelles et sociales
à maintenir son attention
à respecter les règlements et l’autorité
à contrôler son impulsivité et sa gestion motrice
à organiser une tâche et la mener jusqu’au bout
à gérer les distracteurs de l’environnement
à maintenir des informations en méméoire
à s’adapter à de nouvelles règles ou situations

Vidéo du Dr Caroline Drapeau médecin neurologue à Montréal « symptômes et comportements caractéristiques du TDA/H » : https://www.youtube.com/watch?v=MzUEpmteoKw

Pour conclure 

A regarder :
Le Dr Olivier Revol, Pédopsychiatre, il dirige le service de neuropsychiatrie de l'enfant à l'Hôpital neurologique au CHU de Lyon et enseigne à l'université Lyon. Il a été l'un des premiers pédopsychiatres à travailler sur les «troubles Spécifiques des Apprentissages» : https://www.youtube.com/watch?v=xBRIobom-eo

C’est pas sorcier «  les troubles dys » : Un grand classique : https://www.youtube.com/watch?v=7jaeNhjz2rQ

Sur le site du Réseau Normandys les Vidéos pédagogiques sur les troubles DYS faites par Adrien Honnons avec le soutien de l’ANAE (Approche Neurologique des Apprentissages de l’Enfant) : www.reseau-normandys.org/troubles-et-pathologies/troubles-neuro-developpementaux/troubles-du-langage-ecrit-dyslexie-dysorthographie,2196,2430.html

 


Accueil | Conférences, Ateliers, Réunions, Permanences |Qui sommes-nous ? | Dys et troubles associés | Des droits à l’école |Le dossier MDPH | Les prises en charge | Aider nos enfants | Des outils | Ressources et Loisirs | Adultes : emploi | Nous contacter | Adhérer
 
Dernière mise à jour le : 28 mars 2019